Allemagne : Total cède sa participation dans la raffinerie de Schwedt à Rosneft

2015-06-24T14:28:38+00:00

PCK_Kuehltuerme raffinerie SchwedtTotal va céder à Rosneft sa participation de 16,67 % dans la raffinerie de Schwedt située dans le nord-est de l’Allemagne (Brandebourg), dans laquelle la société d’Etat russe détenait déjà une participation de 18,75 %. Cette transaction valorise cet actif à 300 millions de dollars, hors fonds de roulement, précise le groupe français dans un communiqué.

« La vente de notre participation minoritaire dans la raffinerie de Schwedt entre dans le cadre de notre objectif de réduction des capacités européennes de raffinage-pétrochimie de Total de 20 % d’ici à 2017, comme annoncé en 2012″, a commenté Philippe Sauquet, directeur général de la branche Raffinage-Chimie de Total. « La monétisation de cet actif non stratégique est également conforme à notre programme de cessions accéléré du groupe en 2015 et illustre l’engagement de Total dans la gestion dynamique de son portefeuille d’actifs, dans tous les secteurs ».

Située dans le nord-est de l’Allemagne, la raffinerie de Schwedt (photo) a une capacité de 12 millions de tonnes par an (Mt/an). Elle est détenue par Shell (37,5 %) et indirectement par Rosneft (18,75 %), BP (18,75 %), Total (16,67 %) et ENI
(8,33 %).

Quatrième distributeur de carburant du pays, Total y dispose d’un réseau de plus de 1 160 stations-service à fin 2014, avec un part de marché d’environ 9 %. Le groupe détient également 100 % de la raffinerie Leuna (capacité de 12 Mt/an), « l’une des plus compétitives d’Europe », précise-t-il.

L’Allemagne accueille par ailleurs le siège et le principal centre de R&D d’Atotech, filiale du groupe spécialisée dans les technologies de métallisation. Enfin, en février 2015, Total a acquis une participation majoritaire dans Polyblend, société allemande spécialisée dans la production de plastiques polymères principalement destinés au marché de l’automobile.

Image : PCK Raffinerie GmbH

Partager