Anadarko règle son ardoise américaine pour 5,15 milliards $

2014-04-07T12:10:07+00:00

Le département américain de la Justice (DOJ) a annoncé avoir convenu d’un arrangement amiable avec la compagnie Anadarko concernant un ancien litige de non décontamination. La compagnie a accepté de verser pas moins de 5,15 milliards de dollars (3,75 mds €) en échange de l’abandon de toutes les poursuites. Il s’agit de la plus importante somme obtenue par le DOJ dans une affaire de pollution. Ce dernier n’a pas été tendre avec la compagnie américaine estimant dans sa décision (que le lecteur trouvera ici) que « si vous êtes responsables de 85 années d’empoisonnement de la Terre, alors vous avez la responsabilité de nettoyer derrière vous ».

Montage opaque

Ces contaminations auraient été l’oeuvre du groupe pétrochimique Kerr-McGee racheté en 2006 par Anadarko. Auparavant, la compagnie s’était arrangée pour se débarrasser de ses obligations environnementales en les transférant à une de ses filiales, Tronox, qui fera finalement faillite en 2009. Libérée de ces charges financière, Kerr-McGee a continué à faire fructifier ses actifs de pétrole et de gaz avant de se faire racheter à prix d’or (18 milliards de dollars) par Anadarko. Mais le tribunal des faillites a découvert la « dissimulation frauduleuse », explique James Cole, ministre adjoint de la Justice et le 13 décembre dernier, un juge new-yorkais a estimé qu’Anadarko avait orchestré la réorganisation de Kerr-McGee, afin de se défausser sur elle de toutes ses obligations environnementales. « Cette affaire est bien plus que la résolution d’un simple cas de faillite », a estimé James Cole, elle représente « une nouvelle étape cruciale dans nos efforts pour combattre la mauvaise conduite des entreprises ». De son côté, Anadarko a confirmé l’information estimant que « cet accord fait disparaître l’incertitude que ce contentieux a engendrée ».

Partager