Angola : Total lance la production de la phase A1 du projet Dalia

2015-07-28T12:10:36+00:00

TOTAL Angola FPSO CLOV 59059Total a démarré la production de la phase 1A sur le champ de Dalia, nouveau développement en offshore profond, situé à 135 kilomètres au large des côtes angolaises, sur le Bloc 17 qu’il opère. La phase 1A de Dalia développe de nouvelles réserves estimées à
51 millions de barils (Mb) et va contribuer à la production du Bloc 17 à hauteur de 30 000 barils par jour (b/j).

« L’unité flottante de production, de stockage et d’enlèvement de pétrole (FPSO) de Dalia, mise en service il y a neuf ans, va maintenir sa production autour de 200 000 b/j grâce au démarrage de la phase 1A », a commenté Arnaud Breuillac, directeur général Exploration-Production de Total. « C’est le dernier succès en date d’une longue série de réussites sur le Bloc 17, le bloc opéré le plus important pour Total dont la production cumulée a atteint deux milliards de barils en mai 2015″.

La phase 1A de Dalia comporte notamment le forage de sept puits supplémentaires reliés au FPSO Dalia. 

« Ce projet illustre l’engagement de Total à maximiser la valeur de ses installations en optimisant leur utilisation. Les développements de satellites de ce type sont importants pour le maintien de nos productions, la profitabilité et la génération de cash flow du groupe », poursuit Arnaud Breuillac

Pour rappel, Total opère le Bloc 17 pour le compte du concessionnaire Sonangol, avec une participation de 40 %, aux côtés de Statoil (23,33 %), Esso (20 %) et BP (16,67 %). Le groupe français y opère notamment quatre FPSO sur les principales zones de production : Girassol, Dalia, Pazflor et CLOV (image).

Par ailleurs,Total est également opérateur du Bloc 32 situé en offshore très profond, dans lequel il détient une participation de 30 %. Le premier projet, Kaombo, y a été lancé en avril dernier, pour développer des réserves estimées à 650 Mb grâce à deux FPSO reconverties d’une capacité globale de production de 230 000 b/j.

Début 2015, la production opérée par le groupe français en Angola a dépassé 700 000 bep/j, ce qui en fait la première compagnie opératrice du pays.

Image : Thierry Gonzalez/Total

Partager