Année noire pour les centrales à gaz en 2013

2014-01-24T12:13:57+00:00

La production des centrales électriques fonctionnant au gaz s’est élevée à 19,5 TWh en 2013, soit en chute de 18,9%  par rapport à l’année précédente. Le thermique à gaz ne représente plus que 3,5% de la production française. Le fioul accuse une baisse encore plus importante (-19,2%) à 5,4 TWh. Seule énergie fossile à tirer son épingle du jeu, le charbon progresse nettement (+14%) à 19,8 TWh, confirmant la tendance à la substitution du gaz par la houille.

Montée en puissance des ENR

RTE charbon vs GNEn données brutes, la consommation d’électricité a augmenté de 1,1% en 2013 et atteint 495 TWh, essentiellement en raison d’une année plus froide qu’en 2012. Corrigée de cet effet météorologique, la consommation française annuelle d’énergie électrique se stabilise autour d’une valeur de 480 TWh par an (hors variations spécifiques du secteur énergie). L’analyse des tendances par secteur montre une nouveauté : la consommation des particuliers, professionnels et PMI/PME tend à se stabiliser (+0,3%) après plusieurs années de hausse. En revanche, la baisse de la consommation du secteur industriel continue (-2,5%), mais est moins marquée qu’en 2012.

A noter que la sensibilité de la consommation aux températures froides s’accentue légèrement et est désormais estimée à environ 2 400 MW par degré Celsius en hiver, contre 2 300 MW/°C précédemment, « en raison de l’électrification accrue des usages, de chauffage notamment », explique Dominique Maillard, président de RTE.

rte exportLa part des énergies renouvelables (hydraulique inclus) continue d’augmenter et représente 20,7% de la consommation française en 2013. C’est le plus haut niveau observé depuis 6 ans. La production issue des sources d’énergies renouvelables (hors hydraulique) augmente de 8,1% et dépasse les 25 TWh. La France reste le pays le plus exportateur d’électricité en Europe en 2013, à hauteur de 47,2 TWh, en hausse de 6,8% par rapport à 2012. Les échanges sont exportateurs vers tous les pays voisins, à l’exception de l’Allemagne avec laquelle le solde est importateur à hauteur de 9,8 TWh, contre 8,7 en 2012.

Partager