ArcelorMittal lance un projet de valorisation de la chaleur fatale sur son site lozérien

2017-06-26T13:03:00+00:00

Les groupes ArcelorMittal et Schneider Electric, et l’investisseur spécialisé Kyotherm, ont annoncé le lancement d’un projet de récupération et de valorisation de la chaleur sur le site industriel du sidérurgiste à Saint-Chély-d’Apcher (Lozère). Le système mis en service au premier semestre de 2018 permettra de récupérer 12 GWh de chaleur par an.

Ce projet consiste à récupérer la chaleur perdue par des fours de recuit d’acier à plus de 1 000°C (image) et de valoriser cette énergie fatale pour le réseau de chauffage de la ville et pour les besoins de l’usine (production et chauffage), précisent les partenaires dans un communiqué publié le 30 mai 2017.

Les échangeurs de chaleur, raccordements et automatismes fournis par Schneider Electric permettront de capter jusqu’à 4,8 MW de chaleur. Distribuée jusqu’aux points d’usage grâce à un réseau de 1,2 km, cette énergie couvrira des besoins énergétiques « qui correspondent à la consommation d’environ 1 150 logements ».

Par ailleurs, des chaudières utilisant du fioul lourd seront également remplacées par une chaufferie gaz naturel à haut rendement de 4 MW. Au total, le projet permettra d’améliorer le bilan carbone de 17 GWh/an de consommations et d’éviter le rejet dans l’atmosphère de plus de 4 000 tonnes de CO2 par an.

L’investissement total, d’un montant total de 5,6 millions d’euros, est porté par Kyotherm, société spécialisée notamment dans le financement de projets d’efficacité énergétique. Il bénéficie d’aides de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et de la région Occitanie.

L’industrie représente plus de 20 % des consommations énergétiques de la France.

Image : ArcelorMittal.

Partager