Areva et Atox forment une JV pour le démantèlement

2014-05-09T11:55:20+00:00

Areva et Atox, spécialisé dans les services de maintenance des installations nucléaires au Japon, ont annoncé la création d’une joint-venture dédiée aux opérations de démantèlement nucléaire. Dénommée ANADEC, cette coentreprise dont les deux groupes seront actionnaires à 50% chacun, travaillera dès cette année sur le site de la centrale accidentée de Fukushima. A travers elle, les deux sociétés mettront en commun leur expertise afin de contribuer à la stabilisation de la situation du site et à son assainissement. Areva apportera son savoir-faire et ses technologies de démantèlement, tandis qu’Atox, fort de son implantation locale et de son savoir-faire, adaptera les solutions proposées par Areva aux besoins spécifiques de l’archipel.

ANADEC proposera entre autres :

– la mise au point de techniques d’investigation et de cartographie afin d’avoir une meilleure connaissance de l’environnement de travail propre à Fukushima.
– le développement de solutions robotiques permettant d’accélérer le démantèlement de zones difficiles d’accès.
– En fonction des besoins futurs du site, la coentreprise pourra étendre son offre à d’autres solutions techniques et s’associer à des industriels locaux.

Cet accord a été signé à l’occasion de la visite en France du Premier Ministre japonais, Shinzo Abe.

Partager