Areva H2Gen inaugure la première usine française d’électrolyseurs

2016-06-27T12:46:09+00:00

AREVA H2GenLa start-up industrielle Areva H2Gen a inauguré le 24 juin 2016 aux Ulis (Essonne), la première usine de fabrication d’électrolyseurs en France. Créée en 2014 et portée par Areva, Smart Energies et l’Ademe, cette toute jeune société innovante affiche un carnet de commandes de près de 10 millions d’euros. 

Représentant un investissement de 2,5 M€, cette unité fabrique des électrolyseurs PEM (Proton Exchange Membrane) pour produire de l’hydrogène à partir d’eau et d’électricité, rappelle Areva H2Gen dans un communiqué publié le 24 juin 2016.

Lorsqu’il est issu de l’électricité produite par les énergies renouvelables, l’hydrogène est un vecteur d’énergie totalement décarboné, poursuit la start-up.

Stocké sous forme solide, liquide ou gazeuse, l’hydrogène peut ensuite être utilisé dans différentes applications : les services aux réseaux électriques (pour le stockage de l’énergie, via le power-to-gas), la mobilité (véhicules à pile à hydrogène) ou encore les usages industriels.

Issue de la fusion en mai 2014 d’une entreprise de R&D et des actifs d’électrolyse d’Areva, Areva H2Gen « a vocation à adresser un marché mondial en rapide évolution ».

L’entreprise propose dès à présent des électrolyseurs de 100 kW à 1 MW de capacité vise à développer des équipements jusqu’à plusieurs dizaines de MW. Elle prépare actuellement « la plus grosse station-service d’hydrogène à ce jour pour l’entreprise Braley à Rodez », insiste-t-elle.

Dotée d’une surface de 1 500 m2, plus 500 m2 pour les laboratoires, cette nouvelle usine a une capacité de production de 30 électrolyseurs par an.

Image : Areva H2Gen (détail d’un électrolyseur)

Partager