Areva opte pour les sels fondus

2014-05-05T14:44:31+00:00

Areva a annoncé la mise en service de son démonstrateur de stockage d’énergie à sels fondus associé à une centrale solaire à concentration au Nouveau-Mexique (Etats-Unis) . Destiné aux installations solaires du groupe intégrant les réflecteurs à miroirs de Fresnel linéaires (CLFR), ce projet est développé dans le cadre d’un partenariat avec le laboratoire national américain de Sandia. Le projet est en partie soutenu par le Département américain de l’Énergie (DoE).

Sels fondus

Le système CLFR d’Areva s’appuie sur un ensemble de miroirs qui concentrent le rayonnement du soleil pour réchauffer un fluide caloporteur, ici les sels fondus, se trouvant à l’intérieur d’un réservoir surélevé. Le système extrait les sels fondus d’un réservoir dit « froid » (290°C), utilise la chaleur des miroirs pour les chauffer jusqu’à 550°C et les transfère ensuite dans un réservoir séparé pour le stockage. Lorsque cela est nécessaire, les sels fondus chauds passent par un échangeur thermique pour produire la vapeur nécessaire à la production d’électricité. Les sels fondus retournent ensuite dans le réservoir froid et le processus se répète en boucle fermée. L’avantage de cette technique est de pouvoir lisser la production de l’énergie solaire dont l’intermittence pose problème au réseau notamment. La chaleur emmagasinée est relâchée pendant la nuit pour produire de la vapeur et donc de l’électricité. Les sels fondus sont déjà utilisés sur d’autres centrales solaires, en Espagne par exemple (Gemasolar).

Partager