Argentine : Total lance la production du champ gazier de Vega Pléyade

2016-02-29T16:11:27+00:00

TOTAL Argentine_fr-zoom chmap Vega Pléyade 250216Total a annoncé la mise  en production du champ offshore
de gaz et de condensats de Vega Pléyade, situé au large de la Terre de Feu, en Argentine.
Ce projet, qui disposera d’une capacité de production de
10 millions de mètres cubes de gaz par jour, a été réalisé « en deux années seulement », précise le groupe pétrolier.

« Vega Pléyade est notre deuxième démarrage cette année, qui contribuera à la croissance de la production du groupe en 2016 et au-delà, a commenté Arnaud Breuillac, directeur général Exploration-Production de Total, cité dans le communiqué publié le 25 février. Au début de ce mois de février, le groupe a mis en production le gisement gazier de Laggan-Tamore, en mer du Nord britannique.

« Il s’agit du développement d’un des plus grands champs gaziers offshore en Argentine, le plus austral du monde », précise le dirigeant. « Il permettra de maintenir le niveau de notre production opérée en Terre de Feu à 18 millions de mètres cubes par jour (130 000 bep/j) et de contribuer à l´approvisionnement en gaz de l´Argentine sur le long terme ».

Réalisé « en seulement deux ans et demi », le développement de Vega Pléyade comprend une plateforme de production en mer, implantée dans 50 mètres d’eau et raccordée par un gazoduc sous-marin de 77 kilomètres aux installations de traitement à terre de Rio Cullen et Cañadon Alfa, également opérées par Total.

Situé sur la concession de Cuenca Marina Austral 1 (CMA-1), Vega Pléyade est opérée par Total avec une participation de 37,5 %, aux côtés de ses partenaires Wintershall Energia (37,5 %) et Pan American Energy (25 %).

Présent depuis près de 40 ans en Argentine, Total opère environ 30 % de la production gazière du pays. Sa quote-part de production s´établissait à 72 000 bep/j en 2015.

En Terre de Feu, sur cette même concession de CMA-1, Total opère les champs onshore d’Ara et de Cañadon Alfa ainsi que les champs offshore d’Hidra, Kaus, Argo, Carina et Aries. Par ailleurs, dans le bassin de Neuquén, également offshore, le groupe français détient des participations dans onze permis et en opère six dont Aguada Pichana et San Roque déjà en production.

« En plus de ses ressources conventionnelles, ce domaine minier recouvre une prometteuse formation de schiste, Vaca Muerta », où Total a lancé deux projets de production pilotes, précise enfin le groupe dans son communiqué.

Cartographie : Total

Partager