Attentat sur le site d’Areva au Niger

2013-05-27T10:20:29+00:00

Areva a confirmé, par voie de communiqué, avoir subi un attentat à la voiture piégée sur son site d’Arlit au Niger. Le bilan provisoire vendredi matin fait état d’un mort et 14 blessés. Les victimes ont été prises en charge par les services de secours et transférées à l’hôpital de Somaïr. C’était déjà sur ce site minier que quatre expatriés français ont été enlevés en septembre 2010. Ils sont toujours retenus en captivité par leurs ravisseurs. Areva a dénoncé une « attaque odieuse » et annoncé un renforcement de la sécurité sur ses différents sites, assurée par les forces nigériennes.

Double attentat

Presque simultanément, l’armée nigérienne était à son tour frappée faisant une vingtaine de mort dans le nord du pays, selon l’AFP. Une prise d’otages de plusieurs élèves officiers à Agadez, qui avait suivi l’attaque perpétrée à l’aube contre un camp militaire de cette grande ville du Nord désertique, a finalement pris fin dans la soirée de jeudi avec l’intervention des soldats nigériens et français.

Ces attentats ont été revendiqués par le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), l’un des groupes armés qui occupaient le nord du Mali depuis 2012 avant d’en être chassés en janvier par l’armée française.

Partager