Avec EREN RE et Greenflex, Total étoffe son portefeuille dans les activités « bas carbone »

2017-09-25T11:39:38+00:00

En conformité avec son ambition affichée de devenir « la major de l’énergie responsable », Total a annoncé qu’il avait souscrit, à hauteur de 237,5 millions d’euros, à une augmentation de capital de la société EREN Renewable Energy (EREN RE), spécialisée dans la production d’électricité renouvelable. A l’issue de cette opération, le groupe pétrolier détiendra une part de 23 % dans EREN RE et pourra prendre le contrôle de la société à l’issue d’une période de cinq ans.

Fondée en 2012 par Pâris Mouratoglou, actuel président de l’entreprise, EREN RE dispose d’un ensemble d’actifs dans l’éolien, le solaire et l’hydraulique pour une capacité brute installée de 650 MW en exploitation ou en construction dans le monde, précise Total dans un communiqué publié le 19 septembre 2017. Son ambition est d’atteindre une capacité globale installée de plus de 3 GW dans le monde d’ici 5 ans.

« Total intègre l’enjeu climat dans sa stratégie et mène une politique de croissance soutenue dans les business bas carbone, en particulier dans les énergies renouvelables », a commenté Patrick Pouyanné, pdg du groupe, dans le communiqué déjà cité. « En nous associant à EREN RE (…) nous nous donnons un atout supplémentaire pour accélérer notre croissance rentable dans ce domaine conformément à notre ambition de devenir la major de l’énergie responsable. »

« Le dynamisme d’EREN RE va permettre au groupe d’accélérer son développement dans le solaire et de faire son entrée sur le marché de l’éolien », a indiqué de son côté Philippe Sauquet, dg de la branche Gas Renewables & Power. « La production d’électricité renouvelable de Total va ainsi croître significativement en vue d’atteindre une capacité de 5 GW d’ici 5 ans»,

« Conformément à la stratégie d’intégration de chaines de valeur du groupe dans le pétrole et le gaz, nous rééquilibrons ainsi notre portefeuille dans les renouvelables entre l’amont manufacturier de SunPower et l’aval producteur d’électricité de EREN RE. », a ajouté le dirigeant.

Cette transaction reste soumise à l’approbation des autorités de concurrence compétentes. Une fois réalisée, EREN RE sera rebaptisée Total Eren.

Présent dans le solaire depuis 2011, en tant qu’actionnaire majoritaire de SunPower, le groupe pétrolier a créé en 2017 sa propre filiale Total Solar qui a pour objectif de déployer « des centrales solaires dans les pays développés et des systèmes photovoltaïques décentralisés sur les sites de clients industriels ou commerciaux (B2B) ».

Le même jour, Total a annoncé qu’il se portait acquéreur de la société française GreenFlex, active dans le domaine de l’efficacité énergétique. Créée en 2009, GreenFlex est devenue l’un des principaux acteurs européens de son secteur avec plus de 600 clients. Elle prévoit de réaliser en 2017 un chiffre d’affaires de plus de 350 millions d’euros avec 230 collaborateurs. GreenFlex accompagne ses clients dans leur gestion efficace de l’énergie en combinant les métiers de l’intelligence des données et de la gestion et du financement d’équipements.

Cette acquisition permet à Total d’accélérer le développement de son offre sur le marché de l’efficacité énergétique, en complément de la croissance de ses filiales BHC en France et Tenag en Allemagne, précise le groupe dans un communiqué distinct.

« Total intègre les enjeux liés au climat à sa stratégie et ambitionne de devenir la major de l’énergie responsable », a commenté Philippe Sauquet, dg de la branche Gas, Renewables & Power de Total. « Greenflex a vocation à devenir le pivot de notre développement en Europe dans les métiers de l’efficacité énergétique ».

Cette transaction devrait être finalisée au quatrième trimestre 2017, une fois la transaction approuvée par les autorités de la concurrence compétentes.

Image : Total (Centrale Solaire Total Nuevas Energias Chile-Sunpower. El Salvador. Atacama. Chili)

 

Partager