Biométhane : feu vert à l’injection dans les stockages souterrains

2017-06-06T10:55:22+00:00

Les opérateurs de stockage de gaz naturel Storengy et TIGF ont annoncé qu’ils autorisaient l’injection du biométhane de 1ère génération dans leurs stockages souterrains. Cette décision, qui fait suite « à la réalisation conjointe d’études techniques », augmente « de manière significative le potentiel d’injection de biométhane dans les réseaux ».

Les travaux menés sur les composants du biométhane injecté actuellement sur le réseau ont démontré que son intégration dans les stockages souterrains ne génère pas d’impact supplémentaire par rapport au gaz naturel, précisent Storengy, TIGF et GRTgaz dans un communiqué conjoint publié le 1er juin 2017.

Bien évidemment, la composition du biométhane étant susceptible d’évoluer, Storengy et TIGF procèderont à des analyses régulières,
« et proposeront d’adapter, si nécessaire, les cadres réglementaires et normatifs, dans un souci de préservation de leurs infrastructures ».

En augmentant de manière significative le potentiel d’injection de biométhane dans les réseaux, cette décision représente une avancée majeure vers l’atteinte des objectifs ambitieux fixés par la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui fixe à 10 % la part de gaz renouvelables dans les consommations à horizon 2030, commentent également les trois acteurs du système gazier.

Cette avancée s’inscrit dans le cadre du développement de l’injection du gaz renouvelable dans les réseaux, qui passe notamment par la remontée de flux de biométhane des réseaux de distribution vers les réseaux de transport, ou « rebours ».

Sur ce sujet GRTgaz lance deux sites pilotes situés à Pontivy (Morbihan) et Pouzauges (Vendée), « qui auront vocation à absorber les surplus de biométhane lorsque la production locale dépasse la demande ».

En 2016, les 26 sites d’injection de biométhane ont injecté 215 GWh dans les réseaux de gaz naturel soit 0,05 % de la consommation de gaz française.

Image : Engie/Interlinks/Antonin Boorgeaud

Partager