Biométhane : la capacité d’injection en hausse de 30 % au 1er semestre 2017

2017-09-05T11:30:18+00:00

Selon les données publiées par le ministère de la Transition énergétique et solidaire à fin juin 2017, la capacité d’injection de biométhane s’élève au total à 533 GWh/an, en progression de 30 % par rapport à la fin de l’année 2016. 35 installations sont désormais raccordées aux réseaux de gaz naturel.

Une capacité supplémentaire de 123 GWh/an a été installée au cours du premier semestre 2017, soit deux fois plus qu’au cours du premier semestre 2016, précise également le ministère. Neuf installations ont été raccordées aux réseaux entre le 31 décembre 2016 et le 30 juin 2017.

Les petites installations, de capacité unitaire inférieure à 15 GWh/an, représentent la moitié (272 GWh/an) de la capacité de production totale du parc national. Pour ce qui est de la répartition par type de production, les unités de méthanisation constituent l’essentiel du parc (78 % de la capacité totale).

Trois régions concentrent la moitié des capacités installées au 30 juin 2017 et 54 % des injections depuis le début de l’année : Grand Est (sept installations), Hauts-de-France (sept installations) et Île-de-France (cinq installations).

La production de biométhane injecté dans les réseaux poursuit sa progression au deuxième trimestre 2017 en progression de 13 % par rapport au premier trimestre 2017 à 97 GWh. Enfin, la capacité des 297 projets en file d’attente atteint 6 501 GWh/an au 30 juin 2017, en hausse de 28 % sur un semestre.

Image : GRDF

Partager