Bourbon dans le rouge au premier semestre

2014-09-08T13:41:54+00:00
Bourbon réduit sa flotte pour se désendetter.

Bourbon réduit sa flotte pour se désendetter.

Le groupe français de services maritimes parapétroliers est tombé dans le rouge au premier semestre en dépit d’une hausse de son activité, pénalisé par la faiblesse du dollar, le renchérissement de la location de ses navires et le retard de certains projets de compagnies pétrolières clientes. Bourbon a accusé une perte nette de 4,8 millions d’euros sur les six premiers mois de l’année, contre un bénéfice net de 14,4 millions d’euros un an plus tôt, rapporte l’AFP.

Le résultat opérationnel (Ebit) a été divisé par plus de deux à 40,7 millions d’euros, principalement en raison de l’augmentation du coût de location de ses navires.

Bourbon est engagé dans un programme de cession de bateaux de 2,5 milliards de dollars, dont il garde l’usage en les relouant sur une longue durée, afin d’accélérer son désendettement et dégager des marges de manoeuvre financières pour assurer son développement futur. Le groupe a déjà vendu pour 1,3 milliard de dollars de navires et compte poursuivre son programme jusqu’en 2015. La flotte de Bourbon, en propre ou louée, est ainsi passée de 472 à 501 navires sur un an. Ces cessions lui ont permis de réduire sa dette nette de 556 millions d’euros en un an, pour la ramener à 1,59 milliard d’euros à la fin juin.

Des retards en offshore

Bourbon, détenu à 55,81% par la holding familiale Jaccar Holdings à l’issue d’une OPA lancée ce printemps, présentera ses perspectives de moyen terme au premier semestre de l’année prochaine. L’ancien groupe sucrier, reconverti dans les services pétroliers, a également souffert au premier semestre d’un ralentissement d’activité des marchés pétroliers offshore, dû aux réductions de coûts des compagnies pétrolières et gazières et aux retards sur certains projets.

L’offshore profond est davantage touché que l’offshore continental, c’est-à-dire à proximité des côtes, où les projets sont plus rentables et moins complexes techniquement.

 

Partager