Bourbon retenu pour installer le système d’ancrage de la première éolienne flottante française

2017-05-03T18:05:58+00:00

Bourbon a annoncé la signature d’un contrat pour installer le système d’ancrage de l’éolienne flottante développée dans le cadre du projet européen Floatgen. Cette machine, dotée d’une turbine de 2 MW, doit être mise à l’eau avant la fin de cette année 2017 au large du Croisic, sur le site d’essais SEM-REV opéré par l’Ecole Centrale de Nantes (ECN).

Le développement de ce démonstrateur industriel est réalisé dans le cadre d’un consortium européen comprenant principalement trois acteurs français : la start-up Ideol (ingénierie du système flottant global et la fourniture de l’éolienne), l’Ecole Centrale de Nantes (génie océanique et mise à disposition du site d’essais) et Bouygues TP (construction du flotteur).

La principale innovation de cette machine réside dans son système de fondation flottante en anneau disposant d’une ouverture en son centre (appelée Damping Pool). Conçue par Ideol, cette fondation flottante en béton dispose d’un système d’ancrage semi-tendu composé de 6 lignes en fibre nylon.

De plus, pour construire cette fondation, Bouygues TP a notamment développé une formulation spécifique de béton léger et auto-plaçant. Les travaux de construction dans un bassin du port de Saint-Nazaire peuvent être suivis ici.

Les équipes Subsea Services de Bourbon seront en charge de la gestion du projet, de l’ingénierie et de l’installation de l’ancrage, précise la société de services maritimes dans un communiqué publié le 28 avril 2017. Des robots sous-marins et un navire AHTS (Anchor Handling Tug Supply) seront notamment utilisés pour le pré-tensionnement du système d’ancrage.

Les six ancres qui constituent le système d’ancrage seront installées dans le courant de l’été 2017 sur la base d’une méthode définie conjointement par les ingénieurs de Bourbon et d’Ideol, en collaboration avec l’Ecole Centrale de Nantes.

« Ce projet concrétise l’engagement des équipes de Bourbon à apporter des solutions intégrées dans tous les domaines maritimes et à œuvrer en faveur du développement des ressources énergétiques de demain. », a commenté Patrick Belenfant, senior vice-président Subsea Services de l’entreprise dans le communiqué déjà cité.

En juin 2015, le groupe de services maritimes avait assuré la pose du câble sous-marin pour le raccordement au réseau électrique de l’hydrolienne Sabella D10 immergée au large d’Ouessant, dans le passage du Fromveur.

Image : Ideol

Partager