Canada : 185 000 emplois perdus en raison de la chute des prix du pétrole

2015-05-20T15:10:38+00:00

MAUREL&PROM Pipe Rack Tank FarmLa chute des prix du pétrole et la baisse des investissements dans le secteur pétrolier vont entraîner la suppression de 185 000 emplois au Canada cette année, selon une étude publiée mardi 19 mai par Enform, une association canadienne dédiée aux ressources humaines dans l’amont pétrolier et gazier.

C’est l’équivalent de 10 % de la population active canadienne, dont le taux de chômage est actuellement de 6,8 %, selon les chiffres de Statistique Canada, précise l’AFP. Sur un an fin avril, l’économie avait créé un total de 139 100 emplois nets. Selon l’étude d’Enform, la réduction des investissements de 31 milliards de dollars US dans l’exploration et la production pétrolières au Canada cette année se traduirait par la perte de 185 000 emplois directs et indirects.

C’est la province canadienne de l’Alberta (ouest), dont l’économie repose sur l’exploitation du pétrole des sables bitumineux, qui subira la plus importante saignée avec la perte d’environ 60 000 emplois. Environ 20 000 emplois seront également perdus en Colombie-Britannique et 14 000 dans la province de l’Ontario.

Quant aux compagnies pétrolières et aux sociétés d’ingénierie pétrolière, « qui seront les plus touchées », Enform estime qu’elles réduiront leurs effectifs d’environ 75 000 personnes au Canada.

L’Alberta a déjà enregistré plus de 20.000 licenciements dans le secteur pétrolier entre septembre dernier et la fin de l’hiver. La chute du brut a aussi déstabilisé l’économie de la province où le gouvernement conservateur, battu dans les élections locales début mai, avait présenté un budget déficitaire de 5 milliards de dollars canadiens (3,7 milliards d’euros).

Source : AFP / Image : Maurel & Prom

Partager