Carburant maritime : Total et CMA CGM anticipent « les prochaines réglementations »

2017-04-04T15:15:46+00:00

The CMA CGM KERGUELENTotal et CMA CGM ont annoncé la signature d’un accord par lequel la compagnie pétrolière va fournir, au spécialiste du transport maritime, une gamme de solutions multi-énergies. Il s’agit notamment « d’anticiper les réglementations à venir dans le domaine énergétique pour le transport maritime »

Total proposera à CMA CGM « une gamme complète de solutions », et notamment du fioul à 0,5 % de soufre, du fioul à 3,5 % de soufre pour les navires équipés d’un scrubber (un système qui permet de réduire les émissions de polluants grâce à une cheminée de nettoyage des gaz d’échappement), et enfin du GNL.

Le GNL présente de nombreux avantages sur le plan environnemental, insistent les partenaires dans un communiqué publié le 1er février 2017, par exemple la baisse sensible des émissions de CO2, l’absence d’émission d’oxydes de soufre (SOx) et la réduction drastique des émissions d’oxydes d’azote (NOx) et de particules fines.

En octobre 2016, l’Organisation maritime mondiale (OMI) avait décidé de limiter, à l’échelle mondiale, à 0,5 % la teneur en soufre du carburant marin dès le 1er janvier 2020.

« Cette nouvelle règlementation impose tant aux fournisseurs de carburants marins qu’aux acteurs du monde maritime de s’adapter très rapidement », a déclaré Patrick Pouyanné, pdg de Total, dans le communiqué déjà cité.

A cette occasion, le groupe Total a également annoncé que sa filiale spécialisée dans la fourniture de carburants marins, Total Marine Fuels, devenait Total Marine Fuels Global Solutions au 1er février 2017. Cette nouvelle structure vise en particulier à devenir un acteur majeur du marché du GNL soute, explique la compagnie pétrolière.

Image : CMA CGM

Partager