CGG lance une étude multi-clients de gradio-gravimétrie au large du Mexique

2016-02-22T11:03:28+00:00

CGG étude Mexique 220216CGG a annoncé le début d’une étude multi-clients aéroportée de gradio-gravimétrie au large du Mexique. Ce programme d’acquisition d’environ 200 000 km de données, autorisé par la Comisión Nacional de Hidrocarburos (CNH), porte sur six zones au large des eaux mexicaines du Golfe du Mexique.

L’acquisition des données, prévue de commencer en mars 2016 pour une durée estimée de douze mois, mobilisera des avions spécialisés dans les études géophysiques. « Le projet a reçu un niveau de préfinancement élevé de la part de l’industrie pétrolière », précise CGG dans un communiqué publié le 22 février.

« Les eaux mexicaines du Golfe du Mexique présentent un nouvel et important potentiel en pétrole, aussi bien en eaux peu profondes que profondes », commente CGG ajoutant que « cette étude couvrira les zones les plus prospectives depuis la prolifique ceinture plissée de Perdido avec AOI 1 jusqu’à la ceinture plus mature en hydrocarbures lourds à proximité du littoral avec AOI 6 » (voir cartographie).

Selon le spécialiste des géosciences, « les données permettront de cartographier le socle cristallin et les anomalies gradio-gravimétriques de la zone sédimentaire » et l’étude aéroportée collectera également et en continu des données dans la « zone de transition » située entre les environnements marin et terrestre.

« Cette étude (…) est un complément majeur à notre base existante de données multi-clients gradio-gravimétriques de plus d’un million de kilomètres du Golfe du Mexique », a commenté Jean-Georges Malcor, dg de CGG

Cartographie : CGG

Partager