CGG n’attend plus d’améliorations du marché pour 2017

2016-11-08T12:10:11+00:00

CGG veut poursuivre son développement en solo. CGG a réalisé un chiffre d’affaires de 264 millions de dollars au troisième trimestre de 2016, en recul de 44 % par rapport à la même période de l’année dernière, pour un résultat opérationnel en négatif à – 38,9 M$, contre un bénéfice de 4,3 M$ un an plus tôt. Dans un contexte toujours très difficile, le spécialiste des géosciences estime que son marché « devrait rester en 2017 très similaire à 2016 »

« Le contexte de remontée des prix du brut ne s’est pas traduit, à ce stade, par
une amélioration des conditions de marché, qu restent difficiles »
, a commenté Jean-Georges Malcor, le dg de CGG, cité dans un communiqué publié le 8 novembre 2016.

« Cet environnement a pesé sur le niveau de notre chiffres d’affaires au troisième trimestre, alors que notre quatrième trimestre reste fortement dépendant de la saisonnalité de notre activité Multi Clients, et plus particulièrement du niveau des après-ventes », a-t- poursuivi.

A la fin de 2015, le groupe de géosciences avait annoncé la mise en place d’un plan de transformation et une augmentation de capital de 350 millions d’euros. Aujourd’hui, il maintient son objectif de dette nette inférieure à 2,4 milliards de dollars pour la fin de cette année.

« Alors que nous attendions début 2016, l’amélioration de certaines de nos activités pour 2017, et tandis que nos clients sont encore en phase de planification budgétaire, nos dernières discussions nous laissent à penser que notre marché devrait rester en 2017, très similaire à 2016″, a également précisé Jean-Georges Malcor.

« Dans ce contexte et au regard de sa performance au T4, nous prendrons les mesures nécessaires pour évaluer les options existantes à court et long terme, afin de répondre au mieux aux contraintes de notre structure financière », a-t-il conclu.

Image : CGG

 

Partager