CGG remporte deux nouvelles études en Papouasie-Nouvelle-Guinée

2015-01-14T12:09:40+00:00

CGG_pic9FullLa compagnie InterOil Corporation a confié à CGG la réalisation d’une étude d’acquisition sismique terrestre et d’une étude de gravimétrie aéroportée afin d’évaluer le potentiel de ses champs pétroliers en Papouasie-Nouvelle-Guinée, a annoncé ce jour le spécialiste des géosciences.

CGG s’apprête ainsi à mener une étude aéroportée de grande échelle utilisant la technologie de gradiomètrie FALCON pour acquérir 11 000 km de données de haute résolution au moyen d’avions à aile fixe ainsi que 25 700 km de données de haute résolution par hélicoptère, « plus approprié pour enregistrer des données de haute résolution dans un relief accidenté », précise le communiqué de l’entreprise.

Par ailleurs, le contrat de sismique terrestre conventionnelle 2D comprend une étude de 465 km sur les permis PPL474 et 476 de InterOil au sud (l’étude Murua) et « pourra comporter une extension de plus de 200 km au nord sur leurs découvertes Triceratops et Raptor ». Le spécialiste des géosciences a également indiqué qu’il déploiera 2 100 canaux de UNITE, le système d’acquisition sans fil de Sercel, lors des deux volets de l’étude qui débutera en janvier et se terminera en août 2015. Les données sismiques terrestres seront traitées par le centre d’imagerie de CGG à Bangkok.

« CGG était le choix naturel pour ces études étant donné le partenariat de long-terme que nous avons développé avec InterOil dans la région Asie-Pacifique au cours des sept dernières années », a commenté Jean-Georges Malcor, directeur général de l’entreprise. « L’attribution de ces contrats souligne notre aptitude à fournir une solution d’exploration totalement intégrée ainsi que notre capacité à étroitement intégrer l’interprétation des données de géophysique aéroportée et de sismique terrestre dans une solution multi-physique connue sous le nom de « Basin in a Box » qui sera grandement profitable à InterOil ».

Partager