Chesapeake choisit à sa tête Robert Douglas Lawler

2013-05-21T11:18:00+00:00

Le groupe américain Chesapeake a annoncé lundi la nomination de son nouveau dirigeant, Robert Douglas Lawler, un ancien du groupe pétrolier Anadarko. « Robert Douglas (« Doug ») Lawler, 46 ans (…) va rejoindre Chesapeake comme directeur général et membre du conseil d’administration, avec effet au 17 juin », selon un communiqué daté du 20 mai.

Un défi de taille

Robert Douglas Lawler arrive à la tête de Chesapeake dans un contexte pour le moins difficile. Son prédécesseur, le fondateur du groupe Aubrey Mc Clendon, a été poussé vers la sortie début 2013 sur fond de soupçons d’abus de biens sociaux. La Security Exchange Commission (SEC), le gendarme de la bourse américaine, a enquêté pour savoir si  Mc Clendon avait bénéficié ou non de prêts de l’entreprise pour investir pour son propre compte dans des puits de forage du groupe. Depuis son licenciement le 1er avril, les fonctions de dirigeant exécutif étaient assumées par le directeur opérationnel Steven C. Dixon.

Par ailleurs, la compagnie qui a énormément investi dans le gaz de schiste doit faire face à la chute des prix du gaz outre-Atlantique et au remboursement des lourdes dettes qu’elle a contractées. Pour tenter de renflouer ses caisses, Chesapeake s’est lancé en 2012 dans une vente éperdue de milliards de dollars d’actifs.

Partager