Chine : une nouvelle acquisition pour Bureau Veritas

2015-09-11T10:49:04+00:00

Perdido spar2 (c) shellBureau Veritas a réalisé l’acquisition de 70 % du capital de Ningbo Hengxin Engineering Testing co., Ltd, une société chinoise spécialisée dans le contrôle non destructif et les analyses métallurgiques, a annoncé ce jour le spécialiste français de l’inspection et de la certification industrielle.

Créée dans les années 1970, cette société est basée à Ningbo, un des pôles économiques de la province du Zhejiang. Située dans le centre pétrochimique et de raffinage de Zhenhai, l’un des plus grands centres pétrochimiques en Asie. Ningbo Hengxin fournit ses services à l’industrie pétrolière et chimique et intervient principalement dans l’est du pays. Elle emploie plus de 330 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 16 millions d’euros en 2014.

« Ningbo Hengxin est un partenaire de longue date des géants de l’industrie pétrochimique chinoise », a déclaré Didier Michaud-Daniel, directeur général de Bureau Veritas. « Cette nouvelle acquisition nous apporte des capacités supplémentaires en matière de contrôles industriels pour développer nos activités dans ce secteur et favoriser notre expansion vers l’est de la Chine« .

Cette deuxième acquisition réalisée en Chine depuis le début de l’année « renforce la présence actuelle de Bureau Veritas sur le marché chinois de l’inspection des équipements et des infrastructures industriels, et lui permet de profiter pleinement de la forte croissance de ce secteur », précise le communiqué.

Le 6 janvier, le groupe français avait annoncé l’acquisition de 70 % de la société Shandong Chengxin, spécialisée dans les services d’assistance à la construction d’infrastructures industrielles dans le secteur de l’énergie. Elle s’adresse aux entreprises de production et de distribution d’électricité (thermique, éolienne, hydraulique, solaire et biomasse). Son offre de services comprend la supervision technique de chantiers de construction, l’assistance à la gestion de projets et la gestion d’appels d’offres. Aucun montant n’a été dévoilé pour l’une ou l’autre de ces transactions.

Image : copyright Shell

Partager