Conférence à la mi-septembre pour un nouveau souffle

2012-12-18T14:27:52+00:00

Cinq ans après le Grenelle, la conférence environnementale qui aura lieu les 14 et 15 septembre entend ouvrir un nouveau chapitre « vert » en fixant des objectifs et un agenda en matière d’énergie et de biodiversité, mais aussi de fiscalité écologique et de santé environnementale. Le président de la République, François Hollande  ouvrira la conférence, devant plusieurs ministres: Delphine Batho, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, mais aussi entre autres ses collègues du Logement (Cécile Duflot), du Redressement productif (Arnaud Montebourg) et de la Recherche (Geneviève Fioraso). La réunion sera close par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. « Point de départ d’un processus de consultations en tous points comparable à la conférence sociale », selon les termes de Mme Batho, elle se réunira une fois par an. La configuration du Grenelle sera élargie, avec la réunion autour des représentants de l’Etat non seulement des ONG, syndicats de salariés et d’employeurs et élus locaux, mais aussi des parlementaires. Sur l’énergie, les participants arrêteront la méthode du débat « national et citoyen » promis par le chef de l’Etat et qui doit aboutir à une loi de programmation en 2013. Le nucléaire, les énergies renouvelables, le code minier, les gaz de schiste et les économies d’énergie seront au menu. La conférence doit aussi permettre l’élaboration « d’une grande loi-cadre sur la biodiversité », la dernière datant de 1976, selon la ministre. La conférence ouvrira en outre la concertation sur la fiscalité écologique.

Partager