Côte d’Ivoire : Total développera et opérera le futur terminal flottant de GNL

2016-11-25T11:29:27+00:00

Le consortium CI-GNL (Côte d’Ivoire GNL), mené par Total, développera et opérera le terminal flottant de regazéification de gaz naturel liquéfié (GNL) en Côte d’Ivoire, d’une capacité de 3 millions de tonnes par an, a annoncé le groupe français. Ce FSRU doit être mise en service à la mi-2018.

Annoncé par le gouvernement ivoirien le 4 octobre 2016, ce projet prévoit la construction d’une unité flottante de stockage et de regazéification du GNL (FSRU) à Vridi, dans la région d’Abidjan, et un gazoduc connectant le FSRU aux centrales électriques, existantes et en projet, d’Abidjan, ainsi qu’aux marchés frontaliers raccordés au réseau ivoirien.

Ces réalisations permettront à la Côte d’Ivoire de devenir le premier hub régional d’importation de GNL d’Afrique de l’Ouest et de couvrir la demande régionale et domestique, précise Total dans un communiqué publié le 25 novembre 2016.

Outre Total (34 %, opérateur), les autres partenaires du projet sont les sociétés nationales Petroci (11 %) et CI énergies (5 %), Socar (26 %), Shell (13 %), Golar
(6 %) et Endeavor Energy (5 %).

« Ce projet illustre la stratégie de Total de développer de nouveaux marchés gaziers, en ouvrant aux économies à forte croissance l’accès au marché du GNL », a commenté Philippe Sauquet, dg Gas, Renewables and Power de Total, dans le communiqué déjà cité.

« Le travail commun avec les partenaires a permis de mettre au point une offre intégrée compétitive, couplant importations de GNL et infrastructure d’importation, l’unité flottante de stockage et de regazéification », a ajouté le dirigeant.

Partager