Cybersécurité : Engie confie la supervision de son système d’information à Thales

2016-09-02T09:55:25+00:00

GDF SUEZ Energy Middle East, Turkey & Africa: The Ras Laffan B combined-cycle power plant in Qatar.Engie et Thales ont annoncé la signature d’un contrat de cinq ans qui vise à renforcer la sécurité des infrastructures informatiques de l’énergéticien. Dans ce cadre, les deux groupes industriels vont créer un « Security Operation Center (SOC) mondial dont l’objectif est de maintenir au plus haut niveau la capacité de prévention et de réaction ».

Ce partenariat répond à l’enjeu d’anticipation de l’évolution de la cyber-menace afin de garantir à Engie un environnement de sécurité optimale, en particulier dans le domaine industriel, précisent les deux groupe dans un communiqué commun publié le 30 août 2016.

« Réseaux intelligents, maintenance prédictive, Internet des objets… Engie traite un nombre croissant de flux d’informations », explique l’énergéticien, qui avait annoncé en juin 2016 la création d’Engie Digital, « un centre  d’outils et de compétences mis à disposition de ses entités opérationnelles » pour accompagner ces dernières dans la « transformation numérique » du groupe.

Le SOC « 24h24 et 7/7 » sera basé à Elancourt (Yvelines) ainsi que dans les locaux d’Engie à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Selon une étude du cabinet d’audit PWC, citée dans le même communiqué, le nombre d’attaques informatiques reportées en 2015 a augmenté de
51 % en France et 38 % dans le monde.

Dans le cadre de son plan de transformation à trois ans, le groupe français a prévu de consacrer 1,5 milliard d’euros sur cette période pour « les nouveaux business et le numérique ».

Image : Engie

Partager