Dalkia : fin de l’imbroglio

2013-12-06T14:46:56+00:00

EDF et Veolia aurait trouvé un terrain d’entente concernant leur société commune de services énergétiques Dalkia. C’est ce qu’a appris l’Agefi de « sources concordantes » qui explique qu’un « conseil d’administration de Veolia prévu aujourd’hui, lundi, sera informé par Antoine Frérot, son président, de l’avancée des discussions avec EDF ». Si la paix entre les deux partenaires venait à être effectivement signée, cela mettrait fin à un long feuilleton de luttes pour le contrôle de cette entreprise.

Partage à l’amiable

L’accord en préparation prévoirait qu’EDF conserve les activités de Dalkia France tandis que Veolia récupèrerait la branche International. Une répartition qui contenterait les deux parties, l’une soucieuse de se renforcer dans l’Hexagone et l’autre à l’étranger. Pour rappel, Veolia détient 66% de Dalkia Holding, EDF le solde. Ce holding contrôle 100% de Dalkia France et 75,9% de Dalkia International. L’électricien détient en direct 24,1% de Dalkia International.

L’opérateur historique cherchait depuis plusieurs mois à monter dans le capital de Dalkia France, ce à quoi Veolia répondait qu’une option d’achat avait été prévue jusqu’en 2005 et qu’EDF y avait renoncé. Le litige avait dégénéré fin 2012 lorsqu’EDF assignait son associé devant le tribunal de commerce de Paris. Une situation qui aurait beaucoup à voir avec la détérioration de la relation entre Antoine Frérot, pdg de Veolia, et Henri Proglio, ancien pdg de Veolia passé depuis à EDF.

Selon son rapport annuel, Dalkia a dégagé 7,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2012, dont 3,6 milliards à l’étranger, avec un résultat opérationnel de 272 millions d’euros.

Partager