Des entreprises françaises créent le Centre hydrocarbures non conventionnels

2015-02-17T13:02:57+00:00

Alors que la question des hydrocarbures non conventionnels « est posée dans de nombreux pays, y compris en France », des acteurs industriels engagés dans cette filière ont décidé d’engager une démarche d’information scientifique et technique sur ce sujet.

« On ne peut ignorer la véritable révolution dans le domaine énergétique » que représentent les hydrocarbures non conventionnels « (…) face à une demande en énergie toujours croissante », commentait Jean-Louis Schilansky, le président du Centre hydrocarbures non conventionnels (CHNC), lors la présentation officielle de cet organisme le 10 février dernier.

« Il est temps d’apporter une information (qui manque), avec une approche plus cartésienne, plus raisonnée » pour sortir « d’un esprit d’obscurantisme » et « d’un débat idéologique », précisait-il, rappelant qu’il n’est même pas possible d’évaluer en France le potentiel de la ressources en gaz et pétrole de schiste.

C’est pourquoi une vingtaine d’acteurs de la filière (voir la liste ci-dessous) se sont unis autour de la création de cet organisme dont la mission est de « rassembler, évaluer et diffuser des informations relatives aux hydrocarbures non conventionnels dans les domaines technique, environnemental et santé ». Il s’agit notamment « d’apporter au public, aux médias et aux responsables politiques des données factuelles destinées à éclairer leurs réflexions » sur le sujet, a poursuivi Jean-Louis Schilansky.

Pour ce faire, l’ensemble des publications du CHNC est validé par un Comité scientifique, constitué de personnalités du monde académique et de la recherche dans les domaines de la médecine, des sciences et des technologies. Plusieurs dossiers sont d’ores et déjà disponibles sur le site Internet du centre. Cette base documentaire sera complétée dans les prochains mois.

*Total, GDF Suez, Arkema, Entreprose, Solvay, Technip, Schlumberger, Suez Environnement, Vallourec, CGG, Air Liquide, Bureau Veritas, SCDM Energie, SNF Floerger, Sparkling Capital, Imerys, Accenture, Saltel Industries, l’UIC (Union des industries chimiques), l’Union française des industries pétrolières (UFIP) et le GEP-AFTP.

Partager