Diestwell : un chiffre d’affaires en hausse de 67 % en 2014

2015-01-28T11:39:03+00:00

Le spécialiste des services de forage en réalisé un chiffre d’affaires de 28,9 millions d’euros en 2014, en hausse de 67 % sur un an, a-t-il indiqué dans un communiqué. Sur le seul second semestre, l’activité a enregistré une progression de 76 %. En 2014, toutes les activités du groupe ont participé à la croissance, précise le groupe.

Ainsi, le chiffre d’affaires de la division Dietswell Services (assistance technique) a progressé de 24 % à 16,5 millions d’euros. Sur le seul second semestre, la progression a été de 39 %, grâce « à de nouveaux succès commerciaux, notamment au Gabon et aux Emirats Arabes Unis », indique le groupe.

De son côté, la division Diestwell Solutions (engineering et bureau d’études) a vu son chiffre d’affaires passer de 0,9 millions d’euros en 2013 à 3,5 millions d’euros l’année dernière. Une progression qui « confirme la pertinence du business model de cette activité et de son positionnement sur les contrats à haute valeur ajoutée technologique », commente-t-il.

Quant à la division Factorig (audit et inspection), son chiffre d’affaires s’est établi à 4 millions d’euros, en croissance de 33 %, grâce à une activité « particulièrement forte en Afrique et en Asie (…) avec un contrat offshore d’envergure en Corée du Sud pour la réception d’un drillship construit par Samsung Heavy Industries ». Enfin, la division Diestwell Contrating (forages et management de rigs) a généré un chiffre d’affaires de 4,9 millions d’euros, contre 0,1 million d’euros en 2013, sur le seul contrat Enegas. Ce contrat concerne la remise en état et l’exploitation d’un appareil de forage sur la plate-formeGaviota, située au large de Bilbao, en Espagne.

Au 31 décembre 2014, le carnet de commande de l’entreprise se situait à 14,4 millions d’euros, soit à niveau supérieur de 45 % à ce qu’il était fin 2013. Des performances qui s’expliquent notamment « par le fait que le secteur de l’exploration, premier touché par les baisses de prix du pétrole, représente moins de 10 % de l’activité de Diestwell, concentrée sur les développements », analyse le groupe.

 

Partager