Engie détiendra 9 % du projet de gazoduc Nord Stream 2

2015-09-04T16:31:14+00:00

GAZPROM Nord Stream hs0g1806Les compagnies Gazprom, BASF, EON, Engie, OMV et Shell ont signé aujourd’hui un pacte d’actionnaires pour la mise en œuvre du projet d’extension du gazoduc Nord Stream. Cette infrastructure, qui vise à « améliorer l’offre de gaz naturel au marché de l’Union européenne », sera portée par la société New European Pipeline AG détenue à 51 % par le groupe russe. Les autres partenaires seront actionnaires chacun à hauteur de 9 %. 

Le projet d’extension du gazoduc Nord Stream (appelée aussi North Stream 2) prévoit la construction de deux pipelines offshore pour une capacité annuelle totale de 55 milliards de mètres cubes de gaz qui relieront la Russie à l’Allemagne par la mer Baltique. En août dernier, Gazprom et BASF avaient annoncé la signature d’un accord pour ce projet.

« Nord Stream 2 va doubler le débit de notre route directe d’approvisionnement en gaz via la mer Baltique (North Stream, ndlr) », a commenté Alexey Miller, le président de Gazprom, cité dans un communiqué publié ce 4 septembre. « (…)  Le fait que les majors mondiaux de l’énergie participent au projet témoigne de son importance pour assurer un approvisionnement en gaz fiable pour les consommateurs européens ».

« Après le succès de Nord Stream 1, Engie est très heureux de cet engagement à participer au projet Nord Stream 2 », a déclaré Pierre Chareyre, vice-président exécutif du groupe énergétique. « (…) Engie a toujours soutenu les nouvelles infrastructures gazières qui permettent une diversification et une meilleure sécurité d’approvisionnement pour le marché européen. Le gaz restera une ressource clé au sein de la transition énergétique en Europe et une forte composante de la stratégie d’Engie ».

Image : Gazprom

Partager