Engie et Mitsubishi signent un accord de coopération technologique

2015-10-13T12:33:33+00:00

Natural gas power plant, Sohar II.Gérard Mestrallet, p-dg d’Engie, et Shunichi Miyanaga, p-dg de Mitsubishi Heavy Industries (MHI), ont signé un protocole d’accord « pour développer leur collaboration sur l’ensemble de la chaîne de valeur énergétique et dans la technologie ». Une collaboration renforcée qui a notamment pour finalité « d’augmenter l’efficacité opérationnelle et réduire les émissions des systèmes électriques au niveau mondial » et de raccourcir les cycles d’innovation.

Cet accord porte sur une large palette de technologies et de solutions, précisent les deux groupes industriels, dans un communiqué publié le 9 octobre, citant tout à la fois les centrales classiques et nucléaires, les énergies renouvelables, la production décentralisée, mais aussi les technologies émergentes et les services innovants « qui permettent d’améliorer l’efficacité énergétique, d’optimiser l’utilisation des ressources et de réduire les émissions de CO2 « .

Un objectif opérationnel qui passe notamment, indique les partenaires, par l’optimisation des centrales électriques, classiques ainsi que leurs annexes et installations intégrées, « en concevant des turbines à gaz à haute performance, des solutions innovantes pour la production combinée d’électricité, de chaleur et d’hydrogène, des piles à combustible, ou encore des systèmes de surveillance ».

Enfin, il s’agit aussi de faire progresser les activités liées au nucléaire « capables de produire (…) une électricité de base fiable sans émission de carbone ».

« Compte tenu de l’évolution systémique que connaît actuellement le secteur de l’énergie et de la nécessité de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre, il nous faut réduire les cycles d’innovation et adopter une vision holistique de la chaîne de valeur énergétique », a commenté Shunichi Miyanaga, p-dg de MHI.

Image : Centrale gaz Sohar II (Sultanat d’Oman)/Engie-Abacapress-Ricardo Ribas

Partager