Engie finalise la cession d’actifs aux Etats-Unis et en Asie et réduit sa dette de 4,5 mds€

2017-02-09T12:05:25+00:00

Engie a annoncé avoir finalisé la cession de centrales thermiques aux Etats-Unis, en Inde et en Indonésie. Avec ces opérations, le groupe énergétique français indique avoir réalisé désormais  50 % de son objectif de 15 mds€ de cessions d’actifs prévus sur la période 2016-2018, « dont 6,9 mds finalisés à cette date »

Aux Etats-Unis, Engie a précisé avoir clôturé la vente à une co-entreprise du producteur d’électricité Dynegy et du fonds Energy Capital Partners (ECP) de centrales représentant une capacité totale de 8,7 GW (8,0 GW à gaz et 0,7 GW à charbon), pour un montant de 3,3 milliards de dollars.

« Cette opération génère une réduction de 3 milliards d’euros de la dette nette consolidée d’Engie », précise le groupe dans un communiqué.

En Asie, Engie a finalisé la vente de ses participations dans deux centrales à charbon pour une capacité totale de 3 GW. Ces opérations concernent d’une part, une participation d’Engie de 40,5 % dans la centrale de Paiton (2 GW) en Indonésie, vendue à Nebras Power et « certains actionnaires actuels de Paiton » ; et d’autre part, de la totalité de la participation d’Engie dans la centrale de Meenakshi (0,3 GW installés et 0,7 GW en construction), vendue à India Power Corporation.

Ces deux opérations en Asie entraînent une réduction de 1,5 md€ de la dette nette du groupe français.

Depuis l’annonce du plan de cessions en février 2016, « Engie a ainsi signé des cessions à hauteur de 50 % de son objectif de 15 mds€ prévus sur la période 2016-2018, dont 6,9 mds finalisés à cette date », a précisé le groupe, ajoutant que ces trois cessions représentaient une réduction de 20 % de ses capacités totales installées dans la production électrique à partir de charbon par rapport à fin 2015.

Image : Engie

Partager