Engie inaugure à Marseille la première centrale de « géothermie marine » en France

2017-01-09T15:28:38+00:00

Le groupe Engie a inauguré le 17 octobre 2016 la centrale de géothermie marine Thassalia, la seule en France et en Europe à utiliser l’énergie thermique des mers, précise-t-il. Dotée d’une puissance de 19 MW de production de chaud et de froid, cette installation alimentera 500 000 m2
de bâtiments en 2020 avec un objectif de réduction de 70 % de gaz à effet
de serre.

Implantée sur le site du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM), la centrale alimente déjà plusieurs bâtiments du quartier Euroméditerranée. A terme, un réseau de 3 kilomètres desservira d’autres bâtiments d’importance dont la tour CMA-CGM ou la cathédrale de la Major.

L’eau de mer, puisée à 7 mètres de profondeur et à une température d’environ 14 degrés l’hiver et 22 degrés l’été, alimente des échangeurs thermiques reliés à des thermofrigopompes (TFP), et directement des groupes de froid. Ces équipements permettent de produire de la chaleur ou du froid selon les besoins. Des chaudières gaz d’appoint et de secours complètent l’installation.

Représentant un investissement total de 35 millions d’euros, dont près de  7 M€ de financements publics (Ademe, Feder et collectivités locales), cette installation a nécessité deux années de travaux, dont une seule année pour la réalisation de la centrale ETM (énergie thermique des mers).

Plusieurs entités du groupe Engie ont participé à cette réalisation : Engie Cofely (expertise thermique) et Climespace (expertise des réseaux de froid urbains) pour la conception et l’ingénierie, mais aussi Ineo et Axima pour les équipements techniques.

Selon Engie, le potentiel de la géothermie marine est « illimité » et ce projet a vocation « à servir d’exemple pour être dupliqué dans d’autres villes du littoral partout dans le monde ».

Partager