Engie va construire un hub énergétique GNL-GNC dans le port d’Anvers

2016-05-02T16:25:18+00:00
ENGIE Hub GNL Anvers 20160421_Engie_Kaai528_View0000bis - copie

Simulation numérique de la future plateforme énergique d’Engie sur le port d’Anvers.

L’Autorité portuaire d’Anvers a accordé à Engie une concession de 30 ans pour la construction et l’exploitation d’une plateforme qui fournira du GNL, du GNC et de l’électricité pour le transport fluvial et routier. Les premières installations de ce hub, qui permettra notamment création de la première station au GNL « store-to-ship » d’Europe, seront opérationnelles à la fin de 2017.

Grâce à la réalisation de ce cette plateforme, le GNL sera disponible de manière permanente dans le port d’Anvers, commentent les deux partenaires dans un communiqué commun publié le 28 avril.

Installé sur les quais 526 et 528 du port anversois, ce hub permettra la création de la la première station au GNL « shore-to-ship » (depuis la côte vers les navires) d’Europe accessible aux bateaux, aux navires côtiers, aux dragueurs et aux remorqueurs. Il intégrera également une station de recharge GNL et GNC (gaz naturel carburant) pour les véhicules routiers et une borne de recharge rapide pour les véhicules électriques.

La concession, d’une durée de 30 ans, débutera le 1er octobre 2016 et les premières installations seront opérationnelles dès la fin de 2017.

Avec cette initiative, Engie et le Port d’Anvers franchissent un pas important dans la transition énergétique, ajoutent les partenaires dans le communiqué déjà cité.

L’entreprise portuaire rappelle à ce propos qu’elle est active dans le GNL depuis plusieurs années au travers du « GNL Masterplan Rhin-Main-Danube« .
Ce consortium, qui regroupe 32 partenaires européens, a pour objectif de faire du GNL « une solution incontournable pour le transport maritime ».

De son côté, Engie est l’initiateur du consortium INtoLNG regroupant des entreprises qui utilisent et offrent le GNL comme carburant alternatif. Au début du mois d’avril 2016, le groupe français avait annoncé qu’il allait investir près de 100 millions d’euros dans les stations GNL et GNC en Europe.

Image : Engie

Partager