E&P : des investissements en hausse de 4 % en 2017 selon l’IFPEN

2018-02-16T12:26:33+00:00

Les investissements dans l’exploration-production du pétrole et du gaz ont atteint 389 milliards de dollars dans le monde en 2017, en hausse de 4 % par rapport à l’année précédente a indiqué l’IFP Energies nouvelles le mardi
6 février 2018. Cette tendance devrait se poursuivre cette année à un niveau de +2 à +6 %.

« La reprise (dans l’E&P) est faible, mais elle existe », a commenté Didier Houssin, le président de l’IFPEN, lors d’une conférence de presse préliminaire au « Panorama 2018 »  organisé par l’institut de recherche le 8 février 2018.

Cela marque « une forme d’optimisme des acteurs » du secteur de l’O&G, « dans un contexte de rééquilibrage du marché et de marges de raffinage confortables », a poursuivi Didier Houssin.

Après deux années de baisse drastique des investissements dans l’E&P, avec
-25 % entre 2014 et 2015 puis -28 % entre 2015 et 2016, le mouvement s’est inversé pour atteindre + 4 % sur un an, ce qui représente un volume de 389 Mds$ sur l’année 2017 (contre 374 Mds$ l’année précédente).

Pour mémoire, le montant des investissements dans l’E&P était de 683 Mds$ pour l’année 2014, marquée par le début de la dernière crise pétrolière.

Autre élément à noter : la répartition de cette croissance a été déséquilibrée d’un point de vue géographique, avec une hausse de 30 % aux Etats-Unis, grâce à la dynamique des pétroles et gaz de schiste, et de 24 % en Chine, mais une baisse de 30 % dans d’autres zones comme l’Europe et l’Afrique.

Compte tenu de l’absence d’une reprise plus forte dans l’exploration, le niveau d’activité de la géophysique a continué de chuter à -11 % en 2017 avec un marché estimé désormais à 7 Mds$, a également indiqué Didier Houssin. Soit le tiers de ce qu’il représentait en 2014.

Dans le détail, le marché des acquisitions contractuelles a chuté de 26 % alors que celui des acquisitions multi-clients est en hausse de 4 %. Quant aux études de géosciences, elles affichent également une baisse de 15 % pour un marché des équipements en croissance de 4 %.

En 2017, le marché du forage a connu lui aussi un rebond à + 8 % pour atteindre 136 Mds$ après deux périodes de baisses successives (-29 % en 2015 et -36 % en 2016). Ce sont bien évidemment les activités de fracturation qui enregistrent une forte hausse (+ 60 %).

Enfin, pour ce qui est de la construction offshore,« handicapée par le montant des investissements à réaliser dans le deep offshore et l’ultra-deep offshore », l’IFPEN estime le marché global à 39 Mds$ en 2017, en baisse de 11 %.

Dans ce contexte moins pessimiste, les analystes de l’IFPEN avancent pour 2018 une croissance de 5 % pour le marché de la géophysique, de 10 % pour les activités de forage et enfin de 9 % pour la construction offshore.

Image : TechnipFMC

Partager