Equipements : l’Europe donne son feu vert au rachat de Dresser-Rand par Siemens

2015-07-01T11:47:49+00:00

EldfiskLa Commission européenne a autorisé, au terme d’une enquête approfondie et « sans condition », le projet d’acquisition du fabricant américain d’équipements rotatifs Dresser-Rand par l’entreprise allemande Siemens. 

Le groupe allemand avait annoncé en septembre dernier son intention de racheter, pour un montant de 7,6 milliards de dollars, le groupe américain dont l’activité est centrée sur la fourniture de machines tournantes (compresseurs, turbines et moteurs) aux industries du pétrole et du gaz.

La Commission craignait « qu’en ce qui concerne les turbines à gaz dérivées de réacteurs aéronautiques, les turbocompresseurs et les trains de turbocompresseur propulsés par ce type de turbines, l’opération ait pour effet de réduire de trois à deux le nombre de fournisseurs importants sur ce marché », rappelle-t-elle dans un communiqué publié le lundi 29 juin. L’institution avait lancée en février dernier une enquête approfondie.

« Après une analyse détaillée des marchés concernés, la Commission a acquis la conviction que la concentration n’aura pas d’effets négatifs pour les consommateurs européens », a commenté Margrethe Vestager, commissaire responsable de la politique de concurrence. Cette décision « montre que même après un examen approfondi, la Commission peut autoriser une concentration sans condition si celle-ci n’a pas d’incidence négative sur la concurrence », a-t-elle poursuivi.

Image : Total

Partager