Etats-Unis : Technip remporte un contrat « significatif » auprès de CHS

2015-11-26T11:59:09+00:00

Technip fournira sa technologie propriétaire et réalisera les phases d’EPC pour une nouvelle usine d’hydrogène d’une capacité de production de 40 000 m3/h. Cette usine, qui fera partie de la raffinerie CHS située à Laurel (Montana) devrait être mise en service en 2017.

Ce projet, qui représente selon Technip un investissement compris entre 50 et 100 millions d’euros, s’inscrit dans le programme de rénovation mené par CHS, précise le groupe français dans un communiqué publié le 12 novembre. Il s’agit « d’améliorer les rendements, d’augmenter la production de carburant diesel et de traiter de plus gros volumes de produits bruts au sein de la raffinerie ».

Technip fournira sa technologie en matière de reformage à la vapeur, « qui offre de hauts rendements », et intégrera également lors de la phase de conception « une technologie récente de réduction des oxydes d’azote (…) afin d’en diminuer les émissions ».

C’est le centre opérationnel de Technip à Claremont (Californie) qui réalisera ce projet qui devrait s’achever en 2017. Le groupe français avait déjà fourni un reformeur à la vapeur et un reformeur en parallèle pour la raffinerie de CHS de Laurel, et réalisé deux projets d’hydrogène pour la raffinerie CHS de McPherson (Kansas).

Détenu par des agriculteurs et des coopératives, CHS est un groupe agro-industriel aux activités très diverses, notamment la production d’énergie, l’alimentation pour les animaux, les services d’assurances et financiers… CHS exploite également des raffineries et des pipelines, et fabrique et distribue des carburants et des lubrifiants.

Image : Technip

Partager