GDF Suez entre en Amérique du sud dans l’exploration

2013-11-15T12:07:27+00:00

GDF Suez a annoncé avoir signé un accord avec le groupe brésilien Vale afin d’acquérir sa participation de 20 % dans deux blocs d’exploration de gaz dans le bassin onshore de Parnaiba, situé dans le Nord-Est du Brésil. La signature de cette convention marque l’entrée, pour la première fois, de GDF Suez dans des activités d’exploration-production au Brésil et plus largement en Amérique du sud. Le montant de la transaction n’a pas été précisé.

Fort potentiel

Les blocs 2 et 3 couvrent une superficie respective de 3 067 km² et 3 065 km² dans une région relativement sous-explorée, et dotée d’un fort potentiel en gaz naturel. Ces licences avaient été attribuées en mars 2008, dans le cadre des 9èmes enchères d’exploration aux groupes suivants : Vale (20 %), BP (40 %, opérateur du bloc 2) et Petrobras (40 %, opérateur du bloc 3). Un puits d’exploration est programmé dans chacun des deux blocs d’ici mars 2014.

Didier Holleaux, Directeur Général de GDF Suez E&P International, a déclaré : « Grâce à cette acquisition, GDF Suez franchit une première étape dans ses activités d’exploration-production au Brésil. Cette transaction nous permet de travailler avec des partenaires expérimentés, dans une région sous-explorée, qui possède un potentiel manifeste en gaz naturel. »

Bresil, pays clé

Si GDF Suez entre pour la première fois dans l’E&P au Brésil, le pays est central dans sa stratégie de développement en Amérique du sud. Il y est ainsi très présent à travers les autres secteurs d’activité du groupe. Il est le plus grand producteur indépendant d’électricité du pays avec 8 522 MW de capacité installée (environ 7 % du total). Pas moins de 87 % du parc installé par GDF Suez provient de ressources renouvelables renforcés récemment par la construction de nouveaux parcs éoliens dans le Nord-Est du Brésil. Autre projet majeur, la compagnie dirigée par Gérard Mestrallet construit actuellement Jirau, une usine hydroélectrique de 3 750 MW située sur le fleuve Madeira, dans l’État de Rondônia.

Partager