Géothermie : Engie obtient trois licences d’exploration au Mexique

2017-05-23T11:07:24+00:00

Le ministère de l’Énergie du Mexique (Sener) a délivré des permis autorisant Engie et l’entreprise islandaise Reykjavik Geothermal à explorer les ressources géothermiques situées dans trois zones de 150 km2 chacune, à Sangangüey (État du Nayarit), Cerro Pinto et Las Derrumbadas (État du Puebla).

Cette étape majeure dans le développement de la géothermie au Mexique fait suite à l’accord de coopération signé le 7 décembre 2015 entre Engie, via sa filiale à 100 % Storengy, et Reykjavik Geothermal, en vue d’obtenir et de développer ensemble des concessions et des permis d’exploration géothermique dans le pays, précisent les partenaires dans un communiqué commun publié le 23 mai 2017.

« À la fois efficace et économique, la géothermie est une source d’énergie renouvelable, non intermittente et respectueuse de l’environnement, qui (…) constitue l’activité principale de Reykjavik Geothermal et est l’une des composantes de la transition énergétique dont Engie entend devenir leader mondial », indique également le communiqué déjà cité.

Pour Efrain Villanueva Arcos, dg des Énergies Propres de Sener : « L’attribution de ces permis d’exploration à un partenariat franco-islandais marque un jalon important dans la mise en œuvre de la réforme législative en faveur de l’énergie géothermique. Il s’agit en effet des premières entreprises 100 % étrangères à investir dans le secteur de la géothermie au Mexique. »

Selon un communiqué publié en 2015 lors de l’annonce de l’accord de coopération entre Engie et Reykjavik Geothermal, l’énergie géothermique représente 823 MW soit 1,3 % de la capacité électrique installée au Mexique, mais seulement 6,5 % du potentiel total estimé (13,4 GW).

Le pays prévoit d’utiliser son potentiel de ressources haute température pour atteindre 4,5 GW en 2030.

Spécialisée dans le développement géothermique, Reykjavik Geothermal est présent au Mexique depuis 2011 dans le cadre du projet Ceboruco, dans l’Etat du Nayarit.

Image : Reykjavik Geothermal

Partager