GNL : Engie signe un contrat d’achat-vente avec l’américain Cheniere

2015-11-06T11:40:26+00:00

Arrival of the Provalys LNG tanker at the LNG terminal of Montoir-de-Bretagne.Engie a annoncé la signature d’un accord d’achat-vente de GNL avec l’américain Cheniere pour une durée de 5 ans.
Le groupe français achètera jusqu’à 12 cargaisons de gaz naturel liquéfié par an qui seront livrées « ex-ship » au terminal de regazéification de Montoir-de-Bretagne depuis les terminaux méthaniers de Sabine Pass (Louisiane) et Corpus Christi (Texas).

« L’importation de GNL américain participera au renforcement de la sécurité d’approvisionnement en Europe », commente Pierre Chareyre, directeur général adjoint en charge de la branche Global Gaz & GNL d’Engie. « En outre, dans le contexte de la transition énergétique, le gaz naturel est le partenaire idéal pour les énergies renouvelables, dans la mesure où il est flexible et abondant ».

Le GNL proviendra du portefeuille de Cheniere et sa source primaire sera l’usine de liquéfaction de Corpus Christi actuellement en construction, précise le groupe français dans un communiqué publié le 28 octobre.

Les livraisons de ces cargaisons de GNL, dont le prix de vente est indexé sur les marchés du nord de l’Europe, débuteront en 2018 et s’étendront sur une période de 5 ans. Le GNL pourra également être livré à d’autres terminaux méthaniers européens, « ce qui améliorera la flexibilité de la gestion du portefeuille du groupe », précise enfin Engie.

Image : Engie-Cedric Helsly (terminal de Montoir-de-Bretagne)

Partager