GNL : Engie va construire sa première « base industrielle » en Asie

2015-11-10T10:29:34+00:00

Le groupe Engie a annoncé la création, avec le chinois Shaanxi Houde Tongxing (HD), d’une coentreprise dédiée à la construction d’une usine de gaz naturel liquéfié (GNL) dans le nord-ouest de la Chine. Une première partie de cette installation, qui représente un investissement total de 200 millions d’euros, sera mise en service en juillet 2017.

Le groupe français détiendra 35 % de cette usine implantée dans le parc industriel de Yujia, à Yulin, dans la province de Shaanxi, précise-t-il dans un communiqué publié le 9 novembre. Le gaz naturel sera fourni par le gazoduc longue distance de CNPC et Sinopec.

Ce projet de construction comporte deux phases. La première, d’une capacité de 0,25 million de tonnes par an (mtpa), entrera en service commercial en 2017. La seconde, d’une capacité de 0,5 mtpa, entrera en service commercial en 2018.

Précisant qu’il sera « le seul partenaire industriel du projet », Engie indique également que le coentreprise mènera début 2016 une étude concernant la construction d’un site de stockage de GNL à Yulin « pour assurer les périodes de pointe ».

Au-delà des activités aval de GNL (notamment pour le GNL carburant) qui seront menées à partir de ce site industriel, Yulin espère en effet « devenir le plus grand centre de stockage de GNL pour l’écrêtement des pointes et le plus grand point de livraison et d’échange de GNL en Chine continentale ».

« Il s’agit de la première base industrielle GNL d’Engie en Asie », a commenté Jean-Marc Guyot, le p-dg d’Engie China. (…) « La signature de ce contrat témoigne de l’ambition (de notre groupe) de poursuivre son développement en Chine, en devenant notamment un acteur majeur de l’aval gazier chinois ».

 

Partager