GNL : Fluxys rejoint Mitsubishi, Engie et NYK Line dans un projet de soutage

2015-10-26T11:44:31+00:00

 

Teminal Zeebrugge

Fluxys a signé avec Mitsubishi, Engie et NYK Line un contrat visant à acquérir
25 % d’un navire de soutage de GNL qui opérera à partir du terminal de Zeebrugge (Belgique). Ce navire, actuellement en cours de construction, doit être livré au second semestre de 2016. 

« Le fait de devenir copropriétaire de ce navire de soutage de GNL entre dans le cadre de la stratégie de Fluxys de soutenir le développement du marché du GNL à petite échelle », précise l’opérateur dans un communiqué publié le 23 octobre.

En juillet 2014, le groupe Engie (alors GDF Suez) avait annoncé la signature d’un accord-cadre avec les compagnies Mitsubishi et NYK portant notamment sur la création d’une coentreprise dédiée au soutage de GNL.

Le navire de soutage, actuellement en cours de construction par le chantier naval coréen Hanjin Heavy Industries & Construction, disposera d’une capacité de 5 100 mètres cubes de GNL.

« Des premiers contrats de soutage ont déjà été conclus », précise Fluxys. Le premier de ces clients est United European Car Carrier (UECC), un transporteur norvégien d’automobiles basé dans le port intérieur de Zeebrugge.

UECC a acheté du GNL à Engie sur une base moyen terme pour ses deux nouveaux navires bicarburants (GNL et fioul), exploités en mer du Nord et en mer Baltique.

Le navire de soutage chargera du GNL, dans le cadre des droits d’accès à long terme dont Engie dispose au terminal de Zeebrugge, et le livrera en le transférant bord à bord (ship-to-ship).

Selon une récente étude de DNV-GL, le nombre de navires qui fonctionnent au GNL (mais n’en transportent pas) atteindra les 1 000 unités en 2020 ou peu après, indique également Fluxys.

Image : Terminal GNL de Zeebrugge/Fluxys

 

Partager