GNL maritime : Repsol et Enagas réalisent un soutage depuis une usine de regazéification

2017-05-01T20:26:53+00:00

Les compagnies espagnoles Repsol et Enagas ont affirmé avoir réalisé pour la première fois en Europe, une opération de soutage de GNL depuis une usine de regazéification. Cette opération, effectuée dans le port de Carthagène, a eu lieu dans le cadre du projet CORE LNGas qui vise à développer le GNL carburant maritime dans la péninsule ibérique. 

Ce mode d’approvisionnement, « pionnier en Europe, connu sous la nom de pipe-to-ship bunkering, a été réalisé directement à l’aide de flexibles cryogéniques reliant directement le navire aux installations du terminal », précisent deux compagnies dans un communiqué publié le 24 avril 2017.

Le Damia Desgagnes (image), a reçu 370 m3 de GNL au cours d’une opération qui a duré cinq heures. Construit en Turquie, et battant pavillon canadien, ce navire de 135 m de long et 35 m de large peut être propulsé aussi bien par du fioul lourd, du diesel ou du GNL. De plus, c’est le premier asphlatier à être propulsé au GNL.

L’adaptation d’une des jetées du port de Carthagène à ce type d’opération de soutage de GNL a nécessité un investissement de 2,73 millions d’euros.

Co-financé par la Commission européenne et coordonné par Enagas, le projet CORE LNGas compte 42 partenaires institutionnels et industriels en Espagne et au Portugal.

Image : Repsol/Enagas

Partager