GRTgaz appelle à remplir les stockages pour l’hiver

2013-07-09T17:20:20+00:00

GRTgaz a lancé aujourd’hui une alerte sur les niveaux trop bas des stockages souterrains et mis en garde contre le risque de rupture de l’équilibre offre/demande en cas d’hiver rude. C’est le 2ème cri d’alarme du gestionnaire de réseau de transport auprès des fournisseurs de l’Hexagone.

Hiver qui dure

Pour Thierry Trouvé, récemment nommé directeur général de GRTgaz, la principale raison du niveau historiquement bas du remplissage réside dans la longueur de l’hiver 2012/2013 : « La campagne d’injection a débuté très tard en raison du froid persistant et elle reste peu soutenue ». Une situation qui ne peut pas être compensée par les interconnexions. Selon les calculs du GRT, le déficit cumulé européen au 15 juin par rapport à l’année précédente s’élevait à 15 milliards de mètres cube. « Il faut agir maintenant car arrivé en septembre/octobre, il sera trop tard. Même à pleine capacité, nous n’aurons plus le temps de les remplir », prévient Thierry Trouvé.

La peu d’entrain que mettent les opérateurs à réserver et utiliser ces réservations peut s’expliquer par un spread été/hiver quasi nul : 1€/MWh. Pas de quoi encouragé les fournisseurs. A la question du risque de rupture d’approvisionnement, GRTgaz rappelle les obligations de service public auxquels ils sont soumis. Quant à la flexibilité du réseau, il met en garde contre « un faible remplissage des stockages souterrains qui limiterait également la mise à disposition d’une flexibilité interruptible au-delà de la part ferme réservée par GRTgaz auprès de Storengy ». A bon entendeur…

 

Partager