GRTgaz et RTE renforcent leur coopération pour développer des solutions multi-énergies

2017-04-03T14:15:06+00:00

Les gestionnaires de réseaux de transport GRTGaz et RTE ont annoncé la signature de plusieurs accords de coopération technique avec pour ambition « de contribuer à répondre aux enjeux territoriaux en matière d’énergie, de transport et de climat ». Ces synergies concernent notamment l’exploitation des données de production et de consommation et le développement du projet de Power to Gas Jupiter 1000.

La complémentarité des réseaux de transport électrique et gazier ouvre de nouvelles perspectives pour construire un système énergétique global, plus intelligent et tourné vers l’intégration des énergies renouvelables, indiquent GRTgaz et RTE (Réseau de Transport d’Electricité) dans un communiqué commun publié le 3 avril 2017.

Pour répondre aux défis liés à la mise en œuvre de la transition énergétique, les deux opérateurs de réseaux, qui coopèrent déjà dans le domaine de la sécurité d’approvisionnement, « entendent s’appuyer sur la révolution numérique pour contribuer à répondre aux enjeux territoriaux en matière d’énergie, de transport et de climat », précisent-ils.

La première de ces actions collaboratives concerne la création d’une plateforme Open Data multi-énergies qui met à la disposition des acteurs du système énergétique un ensemble de données de production et de consommation au niveau national comme au niveau local.

L’exploitation de ces données multi-énergies et multi-opérateurs « facilitera l’élaboration de politiques énergétiques menées par les collectivités et favorisera l’innovation », expliquent les partenaires. « Elle contribuera également à l’efficacité des acteurs du système énergétique pour être encore plus pertinents dans leur activité auprès des territoires ».

Cette plateforme, dénommée Réseaux-Énergies, est amenée à accueillir d’autres opérateurs d’infrastructures électriques et gazières.

Autre collaboration annoncée : RTE rejoint le projet Jupiter 1000 piloté par GRTGaz. Ce projet, qui vise à implanter un démonstrateur Power to Gas sur la zone portuaire de Marseille-Fos à l’horizon 2018, consiste à transformer les excédents d’énergie électrique d’origine renouvelable en méthane, après captation de CO2, pour les injecter et les stocker ensuite dans les réseaux de gaz.

Dans cette perspective de valorisation des couplages gaz-électricité, les principaux sujets d’études pour 2017 porteront sur l’évaluation technique du Power to Gas et l’optimisation de son modèle économique, le développement d’outils de modélisation multi-énergies, l’apport d’une expertise aux territoires et l’évaluation de l’intérêt de la participation d’actifs de GRTgaz aux services systèmes de RTE, indiquent précisément les partenaires.

Enfin, au niveau international, GRTgaz et RTE vont étudier les synergies possibles « pour répondre en commun à des appels d’offres ou développer ensemble des opportunités d’affaires (…) couvrant les domaines de l’électricité et du gaz naturel ».

Image : GRTgaz

Partager