Hélène Olivier-Bourbigou (IFPEN), femme scientifique de l’année

2014-11-21T16:18:28+00:00

Le Prix Irène Joliot-Curie 2014, dans la catégorie « Femme scientifique de l’année », a été remis à Hélène Olivier-Bourbigou, responsable de recherche dans le domaine de la catalyse moléculaire à l’IPFEN.

Après avoir débuté sa carrière aux côtés d’Yves Chauvin (Prix Nobel de Chimie 2005), son directeur de thèse, Hélène Olivier-Bourbigou conduit des recherches à l’IFPEN sur la catalyse homogène pour des applications dans le domaine de la chimie, « à travers une double approche académique et industrielle », indique l’organisme de recherche dans son communiqué. « Depuis 25 ans, ses travaux contribuent à la réputation et au rayonnement de la catalyse française au niveau international ». Hélène Olivier-Bourbigou est reconnue parmi les meilleurs experts mondiaux dans sa discipline.

« Les travaux de mon département de catalyse moléculaire ont conduit (…) à la commercialisation par Axens, filiale d’IFPEN, de plus 100 unités industrielles localisées partout dans le monde », explique-t-elle notamment dans une interview publiée sur le site de l’organisme public. « A l’IFPEN, (…) nous partons de problématiques industrielles concrètes – optimiser la dépense énergétique, minimiser les rejets – pour développer des innovations. J’ai moi-même toujours cherché à faire avancer la science fondamentale tout en ne perdant pas de vue l’application industrielle ; une démarche que je transmets à l’équipe de chercheurs que j’anime aujourd’hui. Avec un nouveau défi scientifique à relever pour transformer les matières premières renouvelables, comme la biomasse, en carburants et en molécules pour la chimie ».

 

Partager