Hydrolien : le site d’essais SEENEOH officiellement inauguré à Bordeaux

2018-03-05T10:01:37+00:00

Le 1er mars 2018, les partenaires de SEENEOH (Site Expérimental Estuarien National pour l’Essai et l’Optimisation d’Hydroliennes) ont officialisé la mise en service, en janvier dernier, des installations de tests de machines sur la partie fluviale de l’estuaire de la Gironde.

Situé en plein cœur de la ville et du port de la Lune, ce site de 7 hectares a été retenu pour ses caractéristiques environnementales et techniques, précisent ses opérateurs.

En effet, « soumis à de très forts courants de marées accélérées par la rétrécissement de la section mouillée de la Garonne induit par la présence des piles du pont de Pierre, avec un maximum de 3,5 m/s », il dispose également « des infrastructures portuaires nécessaires lors des phases de maintenance ou encore de la faible distance de raccordement au réseau électrique (…) ».

Porté principalement par des acteurs privés et publics locaux (Cerenis, Énergie de la Lune, SEML route des Lasers, Valorem, Région Nouvelle Aquitaine, Conseil Départemental de Gironde, Métropole de Bordeaux…), le projet SEENEOH a représenté un investissement de 3 millions d’euros avec le soutien du PIA (Programme des Investissements d’Avenir). Sa construction a débuté en 2016.

Disposant de trois emplacements (deux coffres flottants et une plateforme flottante d’une longueur de 27 mètres) intégrant un raccordement électrique (injection 100 kW, soutirage, fibres optiques pour les données techniques), de capteurs océanographiques et d’un système de supervision et d’acquisition des données, le site bordelais permet de tester simultanément trois technologies d’hydroliennes pour une puissance totale de 250 kW.

Au mois de janvier dernier, SEENEOH a accueilli (image), pour une durée de douze mois, son tout premier utilisateur avec la mise en test d’une machine conçue par le TPE grenobloise Hydroquest. Cette technologie à flux transverse est composée de 4 turbines, pour une puissance totale de 80 kW, un poids de 8 tonnes et un volume de 16 m3.

En avril prochain, la société irlandaise Design Pro Ltd y implantera sa technologie pour tester sa double turbine à flux transverse (25 kW) et son flotteur.

Image : SEENEOH

Partager