IFPEN : Didier Houssin va succèder à Olivier Appert

2015-04-17T17:58:54+00:00

AIE Didier Houssin_lDidier Houssin, l’actuel directeur des politiques et des technologies de l’énergie durable à l’Agence internationale de l’énergie (AIE), va succéder à Olivier Appert à la présidence de l’IFPEN (Institut français du pétrole Energies nouvelles), révèlent nos confrères du BIP dans leur édition du 7 avril 2015.

Nommé au conseil d’administration de l’IFPEN, selon un arrêté du ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie publié au Journal officiel le dimanche 5 avril, Didier Houssin (photo) pourrait prendre ses nouvelles fonctions dès le mois de mai prochain. Le décret de sa nomination à la présidence de l’institut devrait être pris en conseil des ministres demain mercredi. Selon nos confrères du BIP, Olivier Appert a fait ses adieux le 3 avril aux personnels de l’IFPEN dans un mail interne.

Diplômé de l’IEP de Paris et de l’ENA, Didier Houssin (58 ans) a débuté sa carrière au ministère de l’Industrie puis a été conseiller aux affaires européennes au sein du groupe Total de 1987 à 1990. Il rejoint ensuite à nouveau le ministère de l’Industrie pour s’occuper des affaires économiques et financières, puis est nommé en 1998 directeur des matières premières et des hydrocarbures.

Directeur des ressources énergétiques et minérales de 2001 à 2004 (ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie), Didier Houssin devient directeur général délégué du BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières) de 2004 à 2007. Cette même année, il rejoint l’AIE au poste de directeur des marchés et de la sécurité énergétique, avant de diriger les politiques et des technologies de l’énergie durable (SPT) à partir de septembre 2012. Didier Houssin a été membre du conseil d’administration de l’IFP d’octobre 2006 à octobre 2007.

Ancien élève de l’Ecole polytechnique et ingénieur général des Mines, Olivier Appert (bientôt 66 ans) est président de l’IFPEN depuis 2003. Il est également délégué général de l’Académie des Technologies depuis novembre dernier, et président du Conseil français de l’énergie (CFE) depuis janvier 2001.

Image : AIE

Partager