IFPEN rend hommage à Yves Chauvin, lauréat du prix Nobel de Chimie 2005

2016-10-07T12:57:19+00:00

IFPEN Janv-2015-Yves-Chauvin-c-IFPEN[6]« Yves Chauvin a réalisé des avancées scientifiques majeures dans le domaine de la chimie, au service de l’innovation », a commenté l’IFPEN dans un communiqué publié ce jour, suite à l’annonce, la veille, du décès du lauréat du prix Nobel de Chimie 2005. « Ses recherches ont permis l’émergence d’une école française de la catalyse homogène de réputation mondiale et ont abouti à des réalisations industrielles s’inscrivant dans une chimie plus durable ».

Au sein d’un organisme de recherche appliquée comme IFPEN, Yves Chauvin a toujours su allier une double approche académique et industrielle, poursuit le communiqué de l’organisme de recherche. Ainsi, « ses découvertes sur le mécanisme de la métathèse des oléfines ont révolutionné la chimie organique et la catalyse, et ont permis des applications industrielles dans des domaines très variés comme le raffinage, la production de plastiques ou la pharmacie ».

Ses travaux, qui « ont apporté des améliorations considérables dans les procédés catalytiques en minimisant la consommation de catalyseur tout en améliorant la sélectivité des réactions », illustrent parfaitement « comment une science fondamentale peut être appliquée au bénéfice de l’économie et de l’environnement », ajoute l’IFPEN.

Yves Chauvin a été directeur de recherche à l’IFP de 1960 à 1995. Retrouvez ici un dossier qui lui est consacré sur le site de l’institut. Le prix Nobel de chimie lui avait été décerné le 5 octobre 2005, ainsi qu’aux scientifiques américains Robert H. Grubbs (Caltech) et Richard R. Schrock (MIT) pour le développement des réactions de métathèse en synthèse organique. Retrouvez ici son discours à l’occasion de la remise du prix.

Le 21 janvier dernier, Yves Chauvin était élevé à la dignité de Grand-Croix dans l’Ordre national du Mérite. La cérémonie officielle avait eu lieu dans les locaux de l’IFPEN (voir photo).

« La France perd un grand chimiste et un modèle pour beaucoup de chercheurs », avait commenté, la veille, la Présidence de la République.

Partager