Inauguration du premier pipeline ivoirien

2013-08-02T10:16:52+00:00

Le premier pipeline de produits pétroliers de Côte d’Ivoire, reliant Abidjan à la capitale politique Yamoussoukro, a été mis en service lundi en présence du président Alassane Ouattara. L’ouvrage de 258 kilomètres permettra « la redistribution des produits à partir des dépôts de Yamoussoukro vers le marché de l’intérieur et des pays voisins, notamment le Burkina et le Mali », a déclaré le ministre du Pétrole et de l’Energie, Adama Toungara, lors de la cérémonie d’inauguration à Yamoussoukro (centre du pays). Ce pipeline vise également à « réduire progressivement le coût des produits pétroliers vers les consommateurs », a affirmé M. Toungara, dans un discours transmis à l’AFP.

4 millions de litres par jour

L’oléoduc doit à terme aller jusqu’à Bouaké, la deuxième plus grande ville du pays, située au nord de Yamoussoukro. Le coût global de ce projet, lancé il y a plusieurs années, est de 140 milliards FCFA (213,5 millions d’euros). L’oléoduc Abidjan-Bouaké, long de 385 km, devrait transporter environ 4 millions de litres de produits pétroliers par jour, soit l’équivalent de 130 camions-citernes, a expliqué le ministre du Pétrole, sans préciser la date d’ouverture du tronçon Yamoussoukro-Bouaké.

La Côte d’Ivoire est un producteur de pétrole modeste, avec quelque 40 000 barils de brut par jour, selon les chiffres officiels. Mais les autorités tablent sur de futures découvertes au large des côtes ivoiriennes qui pourraient accroître nettement la production à moyen terme, en particulier dans la zone frontalière avec le Ghana, entré dans le cercle des producteurs africains en 2010. De son côté, Total a découvert en avril un gisement de pétrole lors de son premier forage exploratoire effectué au large de la Côte d’Ivoire, où il dispose de plusieurs permis de recherche.

Partager