Kurdistan irakien : Total annonce une nouvelle découverte sur le bloc d’Harir

2014-12-02T14:13:41+00:00

« Situé à 60 km de la ville d’Erbil, le puits Jisik-1 sur le bloc d’Harir a atteint une profondeur de 4 511 mètres et a rencontré de l’huile légère et du gaz à condensats dans les réservoirs carbonatés du Jurassique et du Trias », précise le groupe dans son communiqué. Il s’agit de la deuxième découverte sur ce bloc, après celle de Mirawa-1 annoncée par Total le 30 Octobre 2013.

« Le puits Jisik-1 a rencontré de l’huile légère de 43° API dans un réservoir carbonaté du Jurassique », poursuit Total. « Un test de production a été réalisé avec succès, avec un débit sans stimulation de 6 100 barils d’huile anhydre par jour ». Deux autres tests, chacun avec des débits de 10 à 15 millions de pieds cube de gaz par jour, ont prouvé la présence de gaz à condensats dans les réservoirs du Trias.

« Ce succès conforte la stratégie d’exploration de Total en Irak. Le programme, en cours, d’appréciation des découvertes réalisées sur les blocs d’Harir et de Taza va permettre de définir des options de développement », a commenté Marc Blaizot, directeur Exploration du Groupe. « En parallèle, Total poursuit son programme d’exploration sur les blocs opérés de Safen et Baranan avec de nouveaux puits prévus en 2015 ».

Total détient une participation de 35 % dans le bloc d’Harir, aux côtés de Marathon Oil (opérateur, 45 %) et du Gouvernement régional du Kurdistan (20 %). En plus de ses intérêts dans le bloc d’Harir, le groupe détient 20 % dans le bloc de Taza et 80 % dans les blocs de Safen et de Baranan. Ces deux blocs sont opérés par le groupe.

Total rappelle enfin qu’il détient en Irak une participation de 22,5 % dans le champ d’Halfaya, situé dans la province de Missan. La production de la première phase du projet, d’une capacité de 100 000 barils par jour, a démarré en juin 2012. La deuxième phase a démarré en août 2014 et atteint 200 000 barils par jour dès septembre 2014. Le plateau contractuel, revu à 400 000 barils par jour, pourra être atteint en 2017.

 

Partager